vendredi 25 février 2011

jardiner autrement















"Les pesticides, apprenons à nous en passer"
C'est le slogan de la nouvelle campagne de sensibilisation des jardiniers amateurs, lancée à l'occasion du Salon de l'agriculture par le ministère de l'Écologie et du développement durable.
Le but de cette campagne de communication est de sensibiliser les jardiniers amateurs aux risques que représente l'utilisation de produits phytosanitaires pour la santé et l'environnement.

L'étude Jardivert, réalisée par la société Synapse entre octobre 2009 et mars 2010, révèle en effet que, parmi les 17 millions de Français qui jardinent, 32% seulement associent le qualificatif dangereux aux pesticides et 20% considèrent même que ces produits ne présentent aucun danger.

La prise de conscience de la toxicité des pesticides s’avère très faible chez les jardiniers amateurs qui recherchent avant tout des produits efficaces. Ce besoin d’obtenir des résultats à tout prix explique la tendance des utilisateurs à surdoser, notamment dans le cas de la bouillie bordelaise. Ainsi, les particuliers utiliseraient 5 000 tonnes de pesticides chaque année, soit 5 % des quantités vendues. Cette utilisation de pesticides, bien moindre qu'en agricole, constituerait pourtant une source importante de la contamination des eaux (30 % des pollutions) du fait de leur mauvaise utilisation.

Cette campagne de sensibilisation, qui se décline dans la presse écrite et à la radio, s'inscrit dans le cadre du plan Ecophyto 2018, qui vise à réduire de moitié les consommations de produits phytosanitaires d'ici 2018.

En parallèle, la SNHF a réalisé le site www.jardiner-autrement.fr, qui se veut un outil d’aide au jardinage pour les jardiniers amateurs, qui pourront y trouver dès avril des témoignages et des conseils d'experts.


Enregistrer un commentaire

Google+ Badge