dimanche 30 avril 2017

La base de données Floriscope est née !



Floriscope, lancé par Plante & Cité et l’Interprofession Val’hor, entend devenir un outil incontournable pour les professionnels du végétal et les paysagistes : cette base de données validée scientifiquement et accessible librement sur le web, va regrouper plus d’une centaine de milliers de références de végétaux.
Fruit d’un travail de longue haleine qui aura durée 6 années, la plateforme web Floriscope (anciennement le projet Végébase), met à disposition des professionnels de l’horticulture et des paysagistes, mais aussi des particuliers passionnés de jardin, une base de données, validée scientifiquement, répertoriant des milliers d’espèces et de variétés de plantes. Cette base de données en ligne a été présentée officiellement le 30 mars à Paris par l’association Plante et Cité, créateur de cette application, avec le soutien financier de l’interprofession Val’hor et du Conseil Régional des pays de la Loire. Une vingtaine de partenaires scientifiques et techniques, une trentaine de collections végétales et enfin une cinquantaine de professionnels de la production ont également contribué à son contenu.
floriscope-plantes
Ecran d’acceuil de Florsicope.
La plateforme devrait atteindre plus de 100 000 références de plantes (auxquelles s’ajoutent 58 000 noms synonymes), sachant qu’une grande partie est d’ores et déjà publiée. Cette base colossale se matérialise pour une interface conviviale et qui vise à offrir un usage fonctionnel pour les professionnels.La recherche repose sur un moteur intelligent, capable de tenir compte des approximations orthographiques de noms de plante (y compris des références en latins). Des filtres de recherche autorisent également à définir de nombreux critères, certains assez pointus : vitesse de croissance, période de floraison, hauteur maximale, acidité du sol, résistance au compactage, profil racinaire, couleur automnale, période de fructification, ramification… Une liste de plantes définies par ces filtres est ensuite proposée, chacune avec sa fiche d’identité. Pas moins de 5000 fiches et 15 000 photos sont déjà en ligne, et l’équipe du site intégrera de nouveaux éléments en continu.
Exemple de résultat de recherche avec, à gauche, la possibilité d'affiner son investigation avec des critères très précis.
Exemple de résultat de recherche avec, à gauche, la possibilité d’affiner son investigation avec des critères très précis.
Parmi les fonctions notables pour les professionnels :
  • la possibilité de mettre des plantes en « favoris » et de créer des listes de végétaux, dans le cadre d’un projet paysager par exemple
  • la possibilité de consulter des tableaux synthétiques des caractéristiques des plantes choisies
  • une fonction de géolocalisation avec une carte affichant en France les endroits où l’on peut observer et trouver la plante recherchée
  • la grande complémentarité et la mise en relation avec le site en ligne Végéstock (les 2 sites renvoient l’un vers l’autre) pour consulter les stocks de végétaux et les réserver auprès des producteurs
  • la mise en relation avec par un chat en direct avec les gestionnaires du site pour obtenir une aide ou signaler un complément d’information, une erreur, etc.
    Ces fonctions sont accessibles après avoir créé un compte personnel gratuit.
floriscope-lancement-planteetcite-valhor
Inauguration du site le 30 mars à Paris au soin des locaux de l’AMF (Association des Maires de France) à Paris en présence des grands représentant de la filière paysage et horticulture : Plante & Cité, Val’hor, Unep… (Crédit : VAL’HOR/S.Barthélémy)
L’ensemble de la filière professionnelle semble unanime pour décrire les avantages de cette plateforme : un gain de temps appréciable pour les paysagistes pour qui établir un plan de végétaux est habituellement long et couteux, un outil qui uniformise les connaissances, auparavant dispersées, pour toute la filière grâce à une nomenclature rigoureuse et homogène, scientifiquement approuvées pour décrire les plantes. Florsicope pourra aussi valoriser de nouveaux végétaux ou des collections gagnant à être mieux appréciés et enfin servir de support pédagogique pour les écoles du paysage et de l’horticulture.Bref, un outil qui ne demande qu’à être accaparé par l’ensemble des acteurs de la filière.
Accéder au site : http://www.floriscope.io/
source https://www.materiel-paysage.com/la-base-de-donnees-floriscope-est-nee/
Enregistrer un commentaire

Google+ Badge